900 Chemin Lépine, Gatineau, Quebec, J8M 1M9

URGENCE: (819) 410-2721

Pour certaines personnes, le mot « budget » fait littéralement grincer des dents ! En termes de rénovation, un budget s’avère très important et admettons-le, absolument nécessaire pour ne pas sombrer dans la démesure. Suivre un budget de rénovation pourrait vous permettre d’économiser des milliers de dollars. Non seulement un budget de rénovation préparé intelligemment fait-il gagner en tranquillité d’esprit et en discipline financière, mais il permet d’intégrer des facteurs cruciaux auxquels vous n’avez peut-être pas pensé a priori, comme l’homogénéité du secteur.

Réfléchissez aux objectifs

Avant de vous lancer dans votre budget de rénovation, prenez le temps de réfléchir à vos objectifs. Vous avez sans doute déjà remarqué que la gestion d’un budget solo n’est pas une sinécure ! Alors imaginez un peu les mésententes qui pourraient éventuellement surgir en couple, quand vient le temps de s’entendre sur des priorités, des choix, des matériaux, des éléments esthétiques, etc. !

Évaluez vos capacités financières

Cela va de soi, toute rénovation devrait avant tout être effectuée en fonction de ses capacités financières. Si vous devez rénover une maison du sous-sol au grenier, comment parviendrez-vous à dégager assez de marge pour mener à bien ce chantier de grande envergure ? Reportez les projets de rénovations qui sont moins urgents et procédez par phases ou étapes. Grâce à l’épargne et l’anticipation de grosses dépenses, le fait de mettre des sommes de côté tous les mois vous permettra de réaliser systématiquement au fil des années l’ensemble des projets de rénovations que vous avez planifiés.

Ne négligez pas l’imprévisible

Accordez-vous également une certaine liberté dans votre budget pour parvenir à encaisser les imprévus. Car il est assez courant – dans l’univers de la rénovation – de tomber sur de mauvaises surprises inattendues, comme un quelconque tuyau rongé par la rouille auquel on n’avait vraiment pas pensé, ou des matériaux endommagés cachés derrière un mur.

Priorisez la structure avant l’esthétisme

Même si vous rêvez depuis 10 ans d’un superbe bain sur pied, dans lequel vous pourriez vous prélasser allègrement pendant des heures au plus grand bonheur de vos neurones, et que ce désir vous brûle littéralement au point de ne plus pouvoir tenir en place d’impatience, ne cédez surtout pas à vos tentations !

Le bon sens devrait être désormais votre nouveau mantra. Établissez vos choix en fonction des besoins structurels, et non pas pour satisfaire vos envies esthétiques. Même si l’esthétique pourrait sembler être plus vendeur, un problème structurel ignoré risquerait de vous coûter très cher (si vous veniez à vendre votre bien). Par exemple, à quoi bon jouir de superbes nouveaux comptoirs de granit dans la cuisine, si le toit coule ? La super déco au goût du jour ne pèse pas lourd contre une structure vieille d’un demi-siècle…

Les rénos tape-à-l’œil n’ont plus autant la cote, étant donné que les acheteurs d’aujourd’hui se font beaucoup plus avisés et consciencieux qu’auparavant. À peu près tout le monde prend la peine de réaliser une inspection de bâtiment avant d’acheter une propriété. Les acheteurs s’avèrent davantage sensibles aux éventuelles défaillances. Tout immeuble comportant des lacunes risque d’être vendu à coût moindre, peu importe si la salle de bain comporte du marbre mur à mur ou non.

Par conséquent, dans votre budget de rénovation, faites passer le bon sens et les éléments structurels en premier lieu. Une fois ces éléments pris en compte, vous pourrez allouer les montants restants aux projets d’ordre esthétique et disons-le, plus satisfaisants.

Cherchez où économiser

Il n’y a pas que le budget à prévoir. Vous devriez également établir un planning, qui vous permettra d’évaluer le temps nécessaire pour réaliser vos travaux. Avec le budget et le planning, vous serez en mesure de déterminer si vous êtes en train de faire sauter à la fois les limites temporelles (qui sont aussi des ressources) et les limites budgétaires que vous avez fixées.

Ce n’est qu’après avoir bâti rigoureusement ces outils de contrôle, que vous parviendrez à entrevoir à quels endroits précisément vous pourrez économiser. Par exemple, en prenant sous votre aile la réalisation de certaines portions de travaux par vous-même, ou encore en effectuant des choix de matériaux moins coûteux, vous pourriez limiter vos dépenses.

Contrôlez, contrôlez, et contrôlez de plus belle

Chacune des phases de vos rénovations devrait vous trouver entrain de contrôler, telle une Germaine. Gardez en tête vos intentions, et suivez votre planning. Ne lésinez surtout pas sur le contrôle. Vérifiez tout, les moindres dépenses, les débordements de temps, etc. Ramassez toutes les factures et conservez-les au même endroit. N’achetez pas tous les produits au début des travaux, mais allez-y plutôt par étapes. Notez les conversations et les conseils prodigués par les professionnels engagés (s’il y a lieu). Tenez des mini-briefings quotidiens avec votre conjoint(e) ou vos collaborateurs, au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Notez tout dans un carnet (papier ou numérique). Surveillez votre compte en banque, votre marge, et vos cartes de crédit, et assurez-vous de garder l’ensemble des activités sous contrôle, afin de ne pas dérailler avec votre budget. S’il survient des imprévus, tentez de couper sur les futures acquisitions de matériaux ou réduisez l’envergure du projet de rénovation.

Oubliez l’excentricité

De nos jours, les suraméliorations sont considérées comme de l’argent jeté par les fenêtres ! Avant toute chose, vous devriez être conscient(e) de la valeur des propriétés de votre secteur, et avoir consulté au préalable l’évaluation foncière des biens de votre voisinage, avant d’entreprendre des travaux de rénovation. L’excentricité n’est pas payante en termes de rénovation. Ces éléments vous donneront un ordre de grandeur dans votre budget de rénovation et vous aideront à venir à bout de vos rénos de façon futée et rentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *